Accéder au contenu principal
Publicités

1 mois de Voyage : Le bilan

On s’en est mis plein les yeux. Particulièrement la Patagonie fut au delà de nos attentes. Les paysages sont grandioses et la population vraiment accueillante. Ici la nature est sauvage et les éléments difficiles à maîtriser. On peut facilement dire que cette région du monde à plus que répondue à nos attentes.

Cependant, nous trouvons que nous allons trop vite !! Nous allons de lieux touristiques en lieux touristiques en consommant massivement du transport (avions, bus) de l’hebergement et de l’activité. Les rencontres humaines sont là mais elles demeurent commerciales et ca ne nous convient pas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons décidé de changer 2 choses :

1 : Notre mode de transport :

Nous avons décidé de rejoindre Santiago en stop voir peut être plus loin en fonction de chaque pays et chaque situation. Nous l’avions rapidement essayé en Argentine et les enfants avaient adoré ! Nous retentons donc l’exercice. L’avantage du stop (au delà d’être gratuit car ce n’est clairement pas la première motivation) nous permet de ne pas être maitre de l’endroit où l’on va ! On va jusque là où on nous permet d’aller ! Nous visitons les lieux dans lequels nous ne nous serions certainement pas arrếtés mais en plus nous rencontrons des gens très sympas et partageons de vrais moments ! Nous avons voyagé à l’arrière d’une camionnette avec 10 autres personnes, à l’arrière d’un pick up…. ! Mais également avec un couple avec qui nous avons partagé 2 h de trajet mais aussi un bout de leur vie. Ils nous ont partagé leurs rêves, leurs projets, la vie au Chili, leur vision de la vie en France…. C’était particulièrement riche et un vrai bel échange. Ce que nous sommes venus chercher dans ce voyage ! De plus nous recevons plein de messages de sympathie de la part des gens voyant notre famille de backpakers à l’aventure ainsi que plein de sourires ! Et tout ca nous rend heureux !

En arrivant à Puyuhuapi,un homme nous aborde disant qu’il nous a vu déjà deux fois au bord de la route avec notre famille, qu’il aurait aimé nous prendre mais il remonte à Santiago et voyage avec 6 enfants (lui pour le coup, il est vraiment courageux !!) et que du coup il n’avait pas de place. Nous nous mettons à discuter de notre voyage, il nous dit qu’il trouve notre famille formidable et qu’il aimerait faire quelque chose pour nous. Il décide alors de nous offrir une nuit dans une petite maison individuelle (appelée ici Cabanas). Une maison rien que pour nous avec 3 chambres, le Bonheur ! On est resté là un peu ému, un peu surpris et il est reparti. On a eu le temps de prendre une photo avec lui, de le remercier. Nous n’avons même pas son nom ! La magie du voyage et des rencontres ! Nous n’aurions certainement pas fait ce type de rencontres en restant confortablement dans notre façon de consommer habituelle.

Le Chili est un pays où le stop se pratique très facilement et régulièrement. Nous ne sommes pas certains qu’il en sera de même dans les autres pays mais on verra à ce moment là ! Et puis on confirme ce que nous avons toujours dit, c’est quand même vraiment facile de voyager avec des enfants !

Cela implique de ne pas être certains d’arriver à destination le soir. Mais également de modifier l’itinéraire révé et programmé avec cette réalité que nous ne maitrisons pas. C’est quelque peu déroutant pour nous qui avons l’habitude d’évoluer dans une société régi par le temps et qui n’aime pas les incertitudes. Nous aimons quand même tout bien prévoir, organiser, tout voir et tout connaitre dans nos vies stressées et maitrisées. Notre quotidien c’est l’inverse et ca nous convient !

2 Avancer avec des objectifs :

Plutôt que d’avancer vers des niches touristiques, nous avons décidé d’avancer par objectifs. Je m’explique plutot que d’aller visiter l’ile de Chiloé au Chili ( pas du tout prévu au programme initial !). Nous avons décidé d’y aller dans le but d’apprendre à réaliser une spécialité culinaire locale. Cela nous obligera à questionner les gens sur leur culture, leur mode de vie et à partager des moments avec les locaux en dehors des lieux touristiques marchands. Cette idée nous oblige à ne pas rester touristes passifs et observateurs, consommateurs mais à devenir réellement des acteurs de notre voyage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Par contre ca implique peut être plus de temps dans sur un même lieu. Oui mais alors aurons nous le temps de tout faire, de visiter tous les pays prévus ? Oui bon on en sort pas de nos préoccupations sociétales !!! Mais je vous assure pourtant on travaille dessus. Et puis soyons indulgent ca fait que (ou déjà) un mois !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :