Accéder au contenu principal
Publicités

Bolivie : Etape 3 – Sucre

Sucre est une très jolie ville, où l’on a envie de rester de flâner. C’est une ville coloniale, où beaucoup de bâtiment sont blancs et très bien entretenus. On avait prévu d’y rester 10 jours et nous n’avons pas été déçu!

A Sucre, nous avons découvert les marchés centrales, le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est typique et dépaysant. Mais je trouve que d’aller y manger a d’autant plus un petit côté très sympa : On y mange une soupe plus que complète, suivi d’un secundo à base de viande, de riz et de pommes de terre ! Le tout pour 8 euros à 5. Pour le dessert, on descend au rez de chaussée, pour déguster une salade de fruit que l’on partage à 3 pour 1 €.

Par son important passé colonial, Sucre est aussi une ville avec beaucoup d’églises. Il y en a tellement, que l’état peine à toutes les entretenir ! (Ici l’église et l’état ne sont pas séparées !) De ce fait, certaines ont été vendues et transformées. Nous sommes allés prendre un goûter très sympa tout en haut d’une tour transformée en restaurant !

Nous avons l’impression que les boliviens consomment beaucoup, les restaurants et cafés sont toujours pleins et à l’heure du goûter, il faut patienter pour avoir une table. C’est plutôt une ambiance très conviviale! Une capitale a taille humaine (Sucre est bien la capitale constitutionnelle, même si La Paz en a pris le rôle depuis longtemps!) pourtant en pleine effervescence.

On nous avait prévenu que le rapport aux piétons est différent en Bolivie! Et, c’est vrai ! Ici, les voitures passent et les traversées de routes sont souvent périlleuses !

Nous avions loué un grand appartement de 5 chambres avec 2 salles de bain, idéalement placé, à quelques pas du centre historique pour 19 € par nuit. C’était idéal pour nous. En effet, afin que notre tribu ne s’épuise pas dans le mode de vie « backpacker » nous avons décidé de nous poser une semaine par pays dans la même ville. Cela nous permet de faire l’école tranquillement, même si les enfants ont énormément progressé dans leur organisation et qu’ils s’adaptent désormais à tous lieux et toutes situations. Le fait de ne pas refaire les sacs tous les jours nous permet de souffler un peu. De plus, nous nous sommes rendus compte que pour mener à bien nos projets, nous avions besoin de temps afin de creer les contacts. Et à Sucre, ce fut un véritable succès puisque les enfants ont pu aller deux demis journées dans une école en immersion et Koen a partagé de supers moments de cuisine avec deux restaurants ! Ils vous expliqueront tout ça très prochainement.

Le fait de rester au même endroit un moment, permet aussi de mieux cerner les habitudes de vie des locaux. C’est comme ça que, tout comme les locaux, le dimanche nous sommes allés au parc Bolivar ! Un parc de jeux qui ressemble à un parc d’attractions sur le thème des dinosaures. Juste à côté, une mini tour Eiffel, et plein de jeux gonflables et manèges, Nathan était très heureux de enfin pouvoir en faire ! Je vous laisse apprécier les réalisations maisons,des manèges ! Une barbe à papa et un goûter couleur locale plus tard, nous y avons passé un très bon moment !

Nous avons quitté Sucre sous une pluie battante après avoir prolongé notre séjour de quelques jours, pour permettre à Koen de profiter pleinement de son moment de partage de cuisine dans un restaurant! Quand on arrive à la gare routière, pour prendre un bus de nuit pour Cochabamba, on comprend tout de suite que l’on arrive dans un autre monde. 4 vendeuses nous sautent dessus et négocient entre elles le prix du bus. nous faisons notre choix sur un soi-disant bus cama (couchette). C’est partie pour un bus toute la nuit en direction du centre de la Bolivie ! Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est l’aventure ! En effet, au bout de quelques heures de trajet, on se rend vite compte que le bus a un problème, il ne cesse de s’arrêter quelques instants et de repartir. Et finalement, à 5 heures du matin, il s’arrête définitivement au bord de la route. Nous comprenons que nous devons nous débrouiller tout seul ! Quelques minutes plus tard, un autre bus nous récupère et nous amènera finalement à Cochabamba pas tout à fait à l’endroit que nous espérerions, mais nous y sommes ! On est épuisé après cette nuit difficile mais nous ne sommes pas encore à destination, puisque le but, c’est le parc national de Torotoro !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :