Accéder au contenu principal
Publicités

Pérou : Etape 2 – Arequipa et le canyon de Colca

Nous arrivons dans la soirée à Arequipa mais heureusement nous trouvons un hôtel relativement rapidement. Le lendemain, après un petit déjeuner très sympa, nous faisons une matinée d’école. C’est dans ce café, le seul du Pérou qui ne doit pas avoir de télé,que nous apprenons l’incendie de Notre Dame. Nous en sommes tous bouleversés, mais heureusement nous saurons plus tard que l’édifice est sauvé. C’est dans ces moments là, que l’on se rend finalement compte qu’il y a des monuments, des symboles qui nous rattachent à un pays !

L’après midi est consacrée à la visite de la ville. Arequipa, c’est sublime : une architecture coloniale soignée que je vous laisse apprécier en vidéo. Cette ville est entourée de volcans et on ressent, en se baladant dans ses rues, la puissance et la détermination du peuple péruvien.

Nous écourtons notre visite de ville car, c’est secrètement (encore un élément que nous avons oublié de révéler aux enfants) que nous allons rejoindre nos amis les coqsoftheworld. En effet, ils sont dans cette ville eux aussi mais sans Fred, le papa, qui a du faire un aller-retour en France pour son travail. Amélie, nous a alors proposé de partager la route avec elle et notre joyeuse colonie. Nous les retrouvons pour la soirée où nous serons rejoints par une autre famille de tourdumondiste la famille des :  » Dessine moi un moustique ». Nous dînons tous ensemble, partageant nos expériences de voyageurs. A nous tous nous avons pas moins 8 de enfants, pour leur plus grand plaisir !!

Le lendemain, nous réussissons à convaincre Amélie de prendre la route pour le canyon de Colca et ce n’est pas sans quelques craintes que nous faisons franchir à Poupoule (le camping car) un col à 4900 m. Mais elle l’a fait et sans trop de difficultés. Mais, si nous faisons cette route un peu périlleuse c’est dans le but de les admirer. Ces oiseaux si impressionnants ; si mystiques aussi car, ici, ils sont le symbole du monde des cieux. Et même si le réveil fut matinal, nous avons eu notre spectacle de pas moins de 17 condors volant à quelques mètres de nous. Magique ! El Condor pasa !

Mais la route pour Cusco est encore longue et faisant confiance à la technologie nous empruntons le chemin de google maps. Après réflexion, rien ne vaut une bonne carte routière, les paysages ont beaux être magnifiques, la route ou plutôt la piste, n’est pas des plus praticable surtout avec un véhicule d’environ 7 m. A plusieurs reprises, Koen descend pour vérifier que les nids de poules recouverts d’eau sont praticables et que nous ne risquons pas de s’embourber. C’est soulagé et heureux qu’après 4 heures de pistes, nous retrouvons le bitume. Nous serons à temps à Cusco !!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :