Accéder au contenu principal

6 mois d’Amérique du Sud : Nos 5 Bilans

Combien de fois nous avons entendu, avant le départ : Oh l’Amérique du Sud avec des enfants, vous êtes sûrs? C’est pas trop dangereux? Attention quand même, à ce que l’on ne mette pas de la drogue dans votre sac à dos, ou que vous ne vous fassiez pas enlever par un groupe armé ? La peur n’a jamais été un frein au voyage et les expériences vécues pendant ces 6 mois, nous l’ont confirmé. Je retiendrai de ces pays traversés, la force et le courage de ces peuples, qui ne se soumettent pas à leur gouvernement ou à ces décisions quand celles-ci les mettent en danger. (L’actualité le prouve encore une fois !) Mais ce qui m’a le plus touché, au delà de leur histoire et leur culture, c’est leur profonde générosité, leur incroyable envie d’aider l’autre, l’étranger, l’inconnu… Je me suis alors beaucoup intorrégée sur ma propre façon de vivre, sur nos peurs et nos méfiances de l’autre, dans notre société. J’espère de tout coeur arriver à ouvrir ma maison aux autres, sans avoir peur, sans rien attendre en retour, sans me méfier comme nous l’avons tant de fois reçu dans chaque pays d’Amérique du Sud. Ça sera ma façon, à tous, de vous dire Merci ! (Erica)

Le début du voyage, ça faisait un peu peur, c’était très excitant, mais ça faisait drôle de ne plus voir nos copains. Nous avons attéri à Buenos Aires. En Amérique du Sud, tout est différent ! J’ai bien aimé le Perito Moreno. Le premier hôtel que l’on a fait était pas mal. Mais ce que j’ai préféré c’est rencontrer des copains à Santiago ! On les a revu au Salar d’Uyuni ! C’était super ! Pendant ces 6 mois, j’ai appri à ne plus avoir peur des gens des pays étrangers. J’ai appris à voyager dans le monde. Je ne sais pas comment va être la suite du voyage. Mais voyager en backpack c’était génial ! Voilà, le voyage continue ! (Loan tout seul sur un cahier, écrit un peu en phonétique donc traduit par papa et maman ! )

J’ai bien aimé tous les pays. Moi, j’aime bien prendre l’avion surtout avec les TV. J’aime bien les aires de jeux, regarder de nouveaux oiseaux et la maison que l’on a pris avec papi et mamina. J’ai bien aimé la ville de Cusco et la ville avec les grands palmiers en Colombie. En Amazonie, j’ai aimé couper les bambous avec la machette du guide. En Amérique du Sud, les gens ne sont pas bizarres, ils sont comme nous, sauf qu’ils parlent espagnol. J’ai appris à parler un peu espagnol, je sais dire « Servietas ». Et j’aime bien porter mon sac à dos avec un dauphin. Le voyage, c’est quand même bien ! ( Nathan, texte dicté à maman dans lequel on a rien modifié !)

Au début du voyage, j’avais un peu peur de quitter les copains et la famille, mais je me suis dit que le voyage est tellement unique et que je profiterais de tout le monde en rentrant. Dans le voyage, j’avais très peur d’aller parler aux gens, peur qu’ils ne me comprennent pas mais papa et maman m’ont dit que la plupart d’entre eux, je ne les reverrais jamais et du coup ça m’a aidé à aller vers les gens et en plus je suis toujours arrivé à me faire comprendre. L’Amérique du Sud m’a aidé à dépasser beaucoup de mes peurs. En Amérique du Sud je n’ai pas eu un pays préféré, mais il y a quand même des endroits supers génials dans tous les pays. Mes deux endroits préférés resteront le Salar d’Uyuni et le glacier du Perito Moreno, où j’ai fêté mes 10 ans ! Sur cette première partie, j’ai adoré quand papa et Maman ont trouvé des copains français, ça change un peu que de jouer tout le temps avec mes deux petits frères. (Eliot)

Hier encore, une personne répondait, en apprenant notre aventure, qu’elle n’aurait jamais pu faire ça avec des enfants : « le monde est bien trop dangeureux. Comme je le racontais avant le voyage, l’un de mes objectifs était de montrer que les gens sont bons. Après avoir silloné l’amérique du sud pendant 6 mois, je peux vous confirmer que cet objectif est atteint. Non seulement les gens sont « bons », mais en Amérique du sud, ils ont été gentils, compatissants et surtout d’une générositié incroyable. Dans chacun des pays que nous avons traversés, nous avons rencontré des personnes qui resterons dans nos souvenirs pour longtemps. Je ne peux pas tous les noter car je finirais par vous ennuyer avec mes récits, Il y a eu les premiers, ceux qui nous ont fait confiance , ceux qui ont été généreux avec un A (d’amour). Nous n’étions que des inconnus au bord de la route, mais un geste, un regard ou une parole les a incité à participer à notre aventure. Chacun nous a partagé un peu de leur existence, de leur culture. A plusieurs reprises, de simples activités touristiques nous ont fait devenir membre de nouvelles familles et ont laissé place à de nouvelles amitiés. Le voyage est aussi la rencontre avec d’autres voyageurs. (on vous embrasse, mais on reparlera de vous dans d’autres articles). Il n’y a bien sûr pas que les rencontres. N’oublions pas que nous sommes tout de même des touristes. J’ai, un jour, promis à Erica que je l’emmenerai au bout du monde. C’est chose faite El fin del mundo (le bout du monde), puis la Mitad del mundo (le milieu de la terre) en passant par Cuzco (le centre du monde en Quechua). Puis il y a tous ces endroits que l’on ne s’attendait pas à voir comme les parcs naturels sauvages de la Patagonie avec leurs glaciers ou le sud Lipez et le Salar d’Uyuni. Nous avons découvert un continent que nous ne connaissions pas, qui existait bien avant d’être soit disant « découvert ». Certains pays nous ont laissé un goût d’inachevé comme le Chili (et la frustration de ne pas avoir pu faire les grands treks) ou la Colombie (où il y a tellement d’endroits qui valent le coup d’être vus). Des déceptions ? pas vraiment, je pense que nos choix de destinations ont été pertinents et que si c’était à refaire, ce serait l’itinéraire à choisir. En tout cas, le voyage continue et n’a certainement pas fini de nous surprendre. (Koen)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :