Accéder au contenu principal

La Nouvelle Zélande – Etape 1 : île du Nord

Pour nous, c’est un nouveau voyage qui commence, une nouvelle façon de voyager, un nouveau mode de transport, un nouveau climat, un changement de langue, une conduite à gauche,….

On a remis les pulls, bonnets, gants et vêtements thermiques et le chauffage dans notre nouveau bolide.

Pour ces deux mois, notre compagnon de route mesure 7m10 de long et 3m 10 de haut et répond au petit nom de Pollo ! Alors c’est hyper content d’avoir rangé nos affaires dans des placards et après avoir fait des vrais courses dans un vrai supermarché que nous prenons la route.

Nous avons 1 mois pour découvrir cette île. Très vite, nous comprendrons que ici la nature ne s’apprivoise pas. Chaque région comporte son lot de trésors, de découvertes mais aussi d’histoire. Nous avons été quelques peu destabilisés par le climat mais aussi par notre manque de contact avec la population. Après quelques mois de recul ( comme quoi c’est bien d’avoir un peu de retard sur le blog) la Nouvelle Zélande est elle une destination de rencontres ? Peut être, mais dans ce cas il nous aurait fallu plus d’un mois pour en percer les subtilités. Alors, on se laisse émerveiller par ce que la nature a à nous offrir, des cascades à chaque lieu, chaque fois plus impressionnantes, mais aussi des lieux géothermiques avec des couleurs de roche incroyable, des geysers et des sources d’eau chaude jaillissant de nulle part. Ce fut à chaque fois tellement agréable de sortir avec nos manteaux, pantalons thermiques et nos bonnets et de se mettre en maillot de bain afin de se glisser dans une eau à 38° puis de se faire chasser par la mer, car celle-ci décide de reprendre ses droits.

Et puis, il y a cette culture, les Maoris. Aujourd’hui beaucoup de lieux permettent de comprendre un peu mieux la colonisation, les manipulations des européens toujours pour l’évangélisation, l’enrichissement et la domination. Mais leurs traditions sont là. Elles ont résisté alors certes c’est controlé dans un cadre touristique mais elles ont le mérite d’exister. Alors on en profite, et on apprend, tous, plein de choses, leur façon d’accueillir les bateaux au moment de la colonisation (je ne sais pas si à la place des colonisateurs, on se serait senti accueilli), le haka, les chants, la place des femmes… On apprend aussi à cuisiner dans un geyser ainsi qu’à plier, tresser avec les plantes, fabriquer des petits pompons qui servent d’instruments de musique. La plupart des musées ici sont gratuits alors autant vous dire que nous en avons profité. La culture Maoris est là, après, est ce qu’aujourd’hui ce peuple a accès aux mêmes carrières que les occidentaux ? Le questionnement reste entier

pour nous.

Quand nous avions besoin de civilisations, les villes de Nouvelle Zélande nous permettaient de prendre un bain de foule, comme l’effervescence d’Auckland avec des glaces mémorables et ces grattes ciel vertigineux. Première ville d’ailleurs où l’on se serait bien vu s’installer pour quelques années. Mais ceci est une autre histoire ! Et puis il y a Wellington, capitale discrète, surprenante, un mélange d’histoire et de sérieux que son rôle lui impose.

Et enfin comme dirait notre Loan, il était impossible d’aller en Nouvelle Zélande sans aller voir un match des célèbres All Blacks qui nous ont offert un spectacle presque trop facile face à l’équipe des Tongas. Les enfants sont définitivement fans, et très impressionnés par la ferveur du rugby. Un très chouette moment.

Alors on ne vient pas passer un mois dans l’île du Nord, en hiver, dans un camping car bien sécurisé pour partager et comprendre la vie des locaux. Mais au bout de quelques temps, on se laisse envahir par les énergies de la nature qui ici sont multiples et se ressentent de partout : Dans une forêt afin d’observer la pudeur des arbres, les couleurs et la diversité des oiseaux, la forme des montagnes qui ont l’air de sortir tout droit d’un dessin d’enfant ou encore la force de l’eau omniprésente ou la puissance du sous terrain.

En un mot on se laisse envahir par la magie que les lieux ont à nous offrir ! On se laisse guider, emmener sans savoir ce que cette terre a à nous révéler ! C’est peut être ça le mystère Néo Zélandais !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :