Accéder au contenu principal

L’école à la maison : nos astuces

Vous êtes confinés à la maison, et de loin, nous sommes nous aussi attentifs à la situation en France. Les questionnements fusent aussi chez nous. Pour l’instant, nous n’avons pas décidé d’écourter notre voyage mais les frontières se ferment une à une. Il n’est pas exclu que dans quelques semaines nous serons personae non grata en Asie. Alors on avisera !

En attendant vous êtes nombreux à nous avoir fait connaitre vos inquiétudes d’avoir à gérer la scolarité de vos enfants à la maison. Mais toi, tu fais ça depuis 14 mois, comment tu fais ?

Et bien, comme vous, au début, j’ai tatonné, (et ça arrive encore) mais si ça peut vous permettre de gagner du temps, voilà ce qui a fonctionné et fonctionne encore pour nous.

Premièrement, vous n’êtes pas maîtresse ou maître, mais parents et vos enfants ne seront pas élèves mais toujours vos enfants. Donc si vous essayez d’adopter la position du maître ou de la maîtresse, et bien, vous ne serez pas à votre place et aller créer une position inévitable de conflit. Pour nous, l’attitude de conseiller à mieux fonctionnée. Oui, mais alors concrètement. Concrètement je ne peux vous parler que de ce que je connais. C’est à dire on connaît l’école en primaire et en maternelle pas au collège. Je doute qu’un enfant de primaire soit capable de se concentrer plus de 1h30 pour des CP à CE2 et 2h grand maximum pour des CM1-CM2.

Il est plus efficace de demander à l’enfant ce qu’il a envie de faire. Plutôt que de lui imposer. Laissez le choisir ce dont il a envie . Et s’il vous dit jouer. Ok. Mais on choisit un jeu ou alors on détourne un jeu pour le rendre éducatif. Par exemple, on peut faire un jeu de plateau pour s’entraîner aux additions. En jouant avec 2 dés, on peut s’amuser à additionner et à avancer son pion sans compter. Les jeux de l’oie sont parfaits pour cela ! Mais aussi le monopoly, la bonne paie, les légos pour les multiplications et le dénombrement, les multimalins pour les multiplications. Faire la cuisine ensemble fonctionne aussi très bien, on peut faire des conversions, de la numération …

Oui mais il faut faire le programme demandé par les maîtres et maîtresses ? Ou pas ? Essayez d’extraire de la leçon « la notion à apprendre » . Après tout l’important c’est que l’enfant l’ait assimilé, pas qu’il l’ait fait comme à l’école. Il n’est pas à l’école ! Les maths, on en fait tout le temps, en jouant à la marchande, en faisant de la cuisine, en jouant à des jeux de société… Alors soyez inventifs !

Pour la lecture, si ça pose un problème, faites lui choisir un livre qu’il aime, peut importe si c’est une BD d’Astérix, un TomTom et Nana ou autre lecture qui vous parait à vous « pas utile ». L’important c’est qu’il lise. Chez nous, on se lève, on déjeune, on se lave les dents tous ensemble, puis pendant que papa maman prennent un moment pour eux, il y a 15 minutes de lecture de ce qu’ils veulent. Pour les livres imposés par l’école si ça pose problème, lisez une page chacun. Comme ça, vous pouvez lui montrer l’intonation et il vous immitera. Ça deviendra un moment convivial juste pour vous deux !

Pour la grammaire et l’orthographe, prenez du recul. Le système scolaire est fait sur de la répétition, de la répétition et re de la répétition. Alors en grammaire, conjugaison, ce qui marche pour nous avec Loan, c’est par exemple : au début, on partage les tâches. j’écrivais les pronoms personnels et les pluriels et lui écrivaient les verbes des 3 premières personnes et puis petit à petit on échange les rôles, on en ajoute et nous, on s’efface. L’orthographe, ça se prépare. Une dictée, on travaille la difficulté ensemble, on l’entoure en rouge, on lui trouve une histoire rigolote, on fait des dessins. Puis, on essaye de la réécrire avec les lettres du scrabble, puis le lendemain, on passe à l’écrit avec le modèle à côté, caché et on le regarde si on en a besoin, et puis quelques jours après on essaye sans le modèle. L’important c’est de ne pas mettre l’enfant en situation d’échec ou de difficulté. Vous n’êtes pas là pour l’évaluer mais pour l’aider à apprendre et à grandir.

Pour les poésies, passez par des dessins lui permettant de visualiser l’histoire.

Eliot préfère faire une seule matière par jour et finaliser l’objectif que l’on définit ensemble. Loan préfère que l’on mette un chrono d’une heure où le deal est qu’il soit efficace puis on n’en parle plus. Pendant cette heure, on fait de la lecture, de l’orthographe, de la grammaire ou de la conjugaison et des maths. Alors autant vous dire que l’on change d’activités toutes les 15 minutes.

Je préfère des petits bouts bien assimilés, qui me permettent de garder son attention, plutôt que 2 h d’école à s’arracher les cheveux parce qu’il n’est pas concentré et finir par se disputer. Et puis, il y a des jours où l’école classique derrière une table ça ne marche pas. C’est là, que l’on sort des jeux de société et que l’on imagine autre chose. Lui à l’impression de ne plus faire d’école mais des notions sont assimilées différemment.

Un élément qui m’a beaucoup aidé pour accompagner mes enfants dans leur apprentissage, c’est de savoir comment ils apprennent. Un petit test pour savoir avec quelle mémoire ils mémorisent le plus, permet parfois de mieux les connaître et donc de les aider. Vous trouverez facilement ça sur internet pour définir si ils sont plutôt auditifs, visuels ou kinesthésiques

Vous avez l’impression qu’il n’a rien appris aujourd’hui. Ne sous estimez pas les capacités de votre enfant. Il a mémorisé un petit truc c’est certains et c’est déjà ça ! Si vous avez imaginé les mettre à une table pendant que vous vous répondez au téléphone et traitez vos mails et qu’à la fin ils aient été hyper efficaces. Je crois que ça ne marchera pas. Ils ont besoin de temps, de vous à leur côté, parfois juste pour les rassurer et de toute votre attention et de votre amour. Vous en gagnerez en efficacité par la suite pour votre travail personnel !

Vous trouvez que il ne comprend pas assez vite, qu’il ne mémorise pas et qu’il a peut-être même des lacunes ou comme moi au début que leur concentration est proche des 2 minutes 30 ! Du calme, vous aviez les mêmes difficultés à son âge mais vous ne vous en rappelez plus ! Et pourtant vous vous en êtes sortis ! Alors prenez du recul !

Mon seul et unique conseil, c’est de profiter de cette merveilleuse opportunité qui vous est offerte, avec vos enfants, pour apprendre à mieux les connaitre et à les aimer encore plus !

Et vous, comment abordez vous l’école à la maison ? N’hésitez pas à nous partager vos astuces et expériences personnelles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :