Accéder au contenu principal

Australie : Etape 5, de Uluru à Cooper Pedy.

Nous reprenons la route vers le sud. Nous n’avons pas été déçu par Alice Spring et par le mystique rocher d’Uluru. Mais nous nous rendions absolument pas compte des distances et de la monotonie de la route. En effet, celle ci peut être totalement droite sur des centaines de kilomètres avec le même décor. Mais heureusement, les rencontres ornithologiques ont été merveilleuses. Dans ces lieux, nous avons eu la chance d’observer des uraètes, aigle le plus gros d’Océanie. Mais aussi d’autres plus petits aux couleurs incroyables. Je ne résiste pas à vous partager une série de photos.

Je ne vais pas vous détailler notre périple qui comme vous l’avez compris, ne relève pas de grand intérêt. Seulement un petit conseil pour les futurs voyageurs : A refaire, je le referais par avion qui sera bien plus rapide et au final peut être aussi plus économique. En effet notre bolide consomme environ 15l au 100. Un vrai gouffre !

Mais pour autant, cette aventure nous a encore réservé une belle rencontre. Nous nous sommes arrêtés au petit village de Cooper Pedy. Lieu perdu au milieu de nulle part ! Ce lieu est connu pour ses extractions d’opal et ses mines. Un musée a d’ailleurs construit un free camp pour les visiteurs sur son parking avec accès aux toilettes. Le lendemain, nous n’hésitons donc pas longtemps sur quel musée visiter pour mieux comprendre l’opal ! Ca sera le « Old Timers mine ». La visite est super bien faite, en autonomie et de plus, interactive. Mais ce qui a rendu le lieu unique pour nous, c’est la rencontre avec Salomé et Nicko. Salomé est française, passionnée et passionnante sur le sujet des lieux. Nicko est né dans l’opal, a grandi dans l’opal et respire l’opal.

Pendant que nous discutions, les enfants jouaient aux chercheurs d’opal dans les bacs prévus à cet effet ! Et devinez ? Les chercheurs en herbe ont été chanceux car ils ont trouvé une pierre plus brillante que les autres. Intrigué Nicko a voulu la poncer et il en ressort une jolie pierre précieuse d’environ 1 carat. Nicko a joué le jeu et a laissé la pierre aux enfants. Je ne sais pas si des vocations vont naître mais les yeux ont brillé !! Nous avons partagé la fin d’après midi avec ce couple attachant et le soir nous avons même été invité au traditionnel barbecue mensuel de la communauté grecque des lieux.

Alors à Cooper Pedy, il fait plus de 45 degrés pendant la journée, nous voulions visiter les maisons troglodytes, nous n’avons fait qu’une église. Mais les rencontres et ces moments de partage, le temps de quelques heures ont rendu pour nous le lieu super.

Si des voyageurs perdus dans le désert rouge comme nous, veulent faire une halte dans ce petit village perdu, allez saluer Salomé et Nicko pour nous. Je suis prête à parier que pendant quelques heures vous serez passionnés d’Opal vous aussi !

Nous reprenons la route et atteignons enfin, à nouveau le bord de mer ! Port Parham, lieu de pêche du crabe bleu ! Loan et sa grande discrétion ameute tout le freecamp car lui aussi, il veut pêcher ! Un couple de retraité anglais, nous prête alors tout le matériel pour y aller dès le lendemain ! Ce soir là, au programme c’est immense plage, boomerang, et sortie des polaires. Car après 15 jours autour de 45 degrés, les températures ont chuté !

Je vous raconte notre aventure et mes mésaventures de la pêche aux crabes très bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :