Accéder au contenu principal

Adélaïde,

Le réveil, à Port Parham, est matinal car Loan n’a pas oublié, ce matin, il va pêcher le crabe ! Alors Koen, Nathan et lui s’équipent de chaussures fermées et GO !

On les rejoint avec Eliot vers 11h ; lui en chaussures fermées et moi en tongs ??? C’est quand j’arrive au bout de cette immense plage, dans la partie vaseuse, que je comprends pourquoi les tongs ne sont pas une bonne idée et pourquoi j’ai fait mettre des chaussures fermées à tous mes enfants. Alors avec les tongs, on s’enfonce dans les algues, Eliot devait venir me chercher et puis le hic c’est qu’accessoirement, là où mes pieds s’enfoncent, c’est l’endroit où il y a les fameux crabes. J’avoue, on n’a dû entendre que moi, quand l’un d’entre eux est passé entre mes orteils ! Un peu la honte quand même ! Mais heureusement, la pêche a été bonne: après avoir relâché les femelles et ceux n’étant pas à la bonne taille, il nous reste 3 beaux crabes. Trop fiers de cuisiner notre propre pêche !

Nous avons découvert, en plus, des aires de jeux hors normes enfin en dehors de « nos normes », mais la forte chaleur encore présente, nous a empêchés d’en profiter pleinement. Nous avons alors repris la route direction Adelaïde, où malheureusement les freecamps étaient trop loin de la ville et les campings assez chers. On a quand même opté pour le camping dans le centre ville pour nous permettre de tout faire à pied.

Adelaïde c’est une des premières villes coloniales d’Australie. L’architecture s’en ressent avec une cohabitation entre bâtiment à la façade historique et bâtiment hyper moderne. Adelaïde, c’est aussi la première ville depuis le désert et c’est avec plaisir que nous retrouvons des arbres colorés, des parcs avec plein de fleurs et des oiseaux colorés. Ce qui nous frappe en arrivant, ou plutôt ce qui nous avait manqué c’est réellement les couleurs. Au delà du musée d’histoire naturelle, nous avons adoré le musée interactif gratuit sur le futur, le MOD. Une très bonne idée pour aborder avec les enfants que c’est à nous et encore plus à eux que le futur appartient et qu’ils peuvent construire le monde dont ils ont envie.

Adelaïde, c’est aussi pour nous l’occasion de réaliser les petites surprises que nous réservaient notre calendrier de l’avent. Au programme, cinéma XXL, goûter XXXL et apéritif en famille !

Le jour, où nous partons en direction de la célèbre Great Ocean Road, nous recevons un accord de l’école de Melbourne que nous avions contactée précédemment. Ils nous attendent dans quelques jours ! Nous commençons à connaître les distances en Australie alors on se méfie. On préfère être un peu large car on sait que l’on trouvera toujours de quoi s’occuper !

On décide de faire un crochet par un lac rose, mais à cause de l’arrivée rapide de la nuit, ça sera pour le lendemain. On décide de passer la nuit dans un free camp près des salins en pleine nature, c’est sans compter sur les chemins de sable ! Pollito, notre super van décide de rester embourbé dans le chemin. Ceux qui nous connaissent bien, savent que c’est régulièrement dans nos habitudes de rester embourbé avec un van !

Pas de panique, on décide de dormir au milieu du chemin et on verra bien demain ! Si ce voyage nous a appris une chose, c’est bien la confiance en demain !

Et en effet, une voiture de la sécurité civile s’arrête rapidement et nous sort en moins de 5 minutes, trop facile !

La route peut reprendre… Le lac rose est au final assez décevant en cette saison, rien à voir avec les photos qu’Instagram nous avait vendues ! Pour voir les lacs roses d’Australie il faudra aller plus vers l’est, mais ça, ça sera pour un autre voyage ! On continue en passant par Mount Gambier et ses cratères de volcans éteins. Le plus célèbre est blue lake.

Et ce soir le free camp choisi, nous réserve peut être un des plus beaux souvenirs des free camps d’Australie ! Nous dormirons près d’une rivière, avec les kangourous et les koalas juste au dessus de nous ! Eliot a même aperçu un wombat, petit marsupial avec une jolie tête, entre un très gros hamster, le nounours et la marmotte, mais trop rapide pour la photo.

Un joli moment juste à apprécier la richesse de la faune et la quiétude de ce lieu magique !

C’est parti pour la mythique Great Ocean Road !

2 commentaires sur “Adélaïde, Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :