Accéder au contenu principal
Publicités

Argentine : Etape 6 -Mendoza

La région de Mendoza est « La région viticole » d’Argentine. Il est donc naturel qu’avec notre culture française, nous soyons attiré par cet endroit. Nous arrivons dans la ville de Mendoza en pleine nuit (un peu avant 5h du matin) et nous avons encore besoin de dormir. Par chance, pour une fois, la gare routière est plutôt en centre ville, nous trouvons donc un hôtel facilement.

Jour 1 :

Mendoza n’est pas notre coup de cœur de l’Argentine. La ville a été de nombreuse fois victime de tremblements de terre et du coup elle est en travaux à de nombreux endroits afin de fortifier et entretenir la ville. Il lui reste pourtant pas mal de monuments et de parcs datant de la période coloniale. Nous y avons tout de même passé un agréable moment. Mais à refaire, nous ferions plutôt une balade pour voir l’Aconcagua (le plus haut sommet d’Amérique).

Jour 2 :

Aujourd’hui, nous essayons d’aller visiter un domaine viticole et tentons de nous y rendre en bus. On avait oublié que c’était beaucoup plus difficile qu’au Chili. Il faut d’abord acheter une carte (différente dans chaque ville), la charger et enfin trouver le bon bus. Nous sommes dans la région pour les bodegas et le vin argentin. C’est dans les villages autour de Mendoza que ça se passe. Direction Maipu, où nous avons repéré une bodega, l’une des plus anciennes d’argentine, qui produit, juste pour son vin de table, 80 millions de litres (seulement) !! Les proportions ne sont pas les mêmes que chez nous. Certaines de leur citernes dépassent le million de litres.

Nous visitons la « Antigua bodega Giol » qui a été à sa belle époque la plus grande du monde employant plus de 380 personnes et produisant du vin pour toute l’Amérique. Cette exploitation était connue pour son fameux vin « Vino de Toro ». Afin d’accélérer le processus de fabrication du vin, ils ajoutaient du sang de taureaux dans les cuves. Cela permettait de faire descendre plus rapidement le dépôt et ainsi d’embouteiller plus vite. Toujours dans cette optique de production de masse, les propriétaires de cette bodega avaient construit un pipeline d’environ 1 km pour acheminer le vin jusqu’à la voie ferrée. Cette solution n’a pas été utilisée très longtemps car les habitants des maisons situées sur le tracé de celui-ci perçaient des petits trous, créant ainsi des goutte à goutte. Ils obtenaient ainsi leur consommation personnelle voir un peu plus. Aujourd’hui la bodega antigua Giol est devenu un musée. La production a été » transférée à 1,8 km de là.

Nous finissons évidemment la visite par une dégustation : 3 vins rouges et 1 vin blanc doux. Les vins rouges sont fabriqué avec du cépage Malbec, le cépage le plus important en Amérique du sud. Le vin blanc est un Chardonnay-Sauvignon blanc, dit « naturellement doux ». Comme nous le connaissons assez bien dans la fabrication de la Clairette de Die, la vinification est arrêtée par gel au milieu de la transformation du sucre en alcool. Une partie du sucre reste donc dans le vin, ce qui le rend doux. Les enfants ont le droit à un verre d’un excellent jus de raisin.



Dégustation vin Mendoza

Nous repartons de Maipu avec une bouteille de vin à déguster tranquillement plus tard. On apprend qu’il est possible de rejoindre le centre de Mendoza en train (au même prix que le bus et avec la même carte). Après avoir mangé une super glace artisanale chez un glacier à l’ancienne, les enfants sont heureux de pouvoir faire une étape en train.

Le lendemain, nous décidons de rejoindre Cordoba en bus de nuit afin de prendre enfin un vol direction les fameuses chutes d’Iguazu ! Vous verrez dans le prochaine article que ça n’a pas été si facile pour arriver à ces chutes.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :