Accéder au contenu principal
Publicités

Chili : Etape 1 – Torres del Paine

Nous avons très longtemps hésité. Ce parc, au Chili, nous faisait très envie mais nous aurions plûtot du passer par Punta Arenas pour nous y rendre, avant d’aller à El Calafate. Ca fait quand même loin pour un aller retour d’une journée et une nuit. Mais si nous avions été raisonnable tout le temps nous n’aurions jamais fait ce voyage! La location de voiture était du coup faite pour ça. Selon Koen, les argentins ont à peu près 20 ans de retard dans les voitures exceptées les pick up américains ! Les locations de voiture sont faites uniquement pour les touristies et les prix sont adaptés à cette clientèle. C’est à dire exagéremment élevé ! Nous avons loué une chevrolet corsa (une petite fortune pour probablement la pire voiture de location que nous n’ayons jamais louée) et on a un peu peur qu’elle tombe en miette à chaque virage. Mais elle tient bon!

Nous passons la frontière vers le Chili, notre première expédition d’une nuit dans un autre pays d’Amérique du sud. Le parc de Torres del Paine est beaucoup plus loin qu’indiqué par google maps! Finalement après 6 heures de route, nous arrivons enfin au parc ou les caisses sont fermées ! Nous trouvons un garde forestier qui nous dit de passer et qu’éventuellement si nous tenons absoluement à payer nous repasserons demain en partant! Ok…

Le bivouac en pleine nature avec les enfants après une rando, on oublie il est 20h et nous sommes épuisés et plus très sures que c’était une bonne idée de venir ici! Mais bon nous y sommes. Pendant que Koen vérifie si il y a de la place dans le camping pour nous, Nathan joue à conduire la voiture et le rétroviseur central lui reste dans les mains! Koen essaye de le refixer et crac!!! c’est à ce moment là que le pare prise se fend! C’est épuisé, un peu inquiet pour le trajet du retour et la réaction de l’agence de location de voiture, que nous montons les tentes, dinons ( bien contents d’avoir loué à EL Calafate un réchaud à gaz et d’avoir un repas chaud) et nous couchons.

La nuit a été glaciale (le froid d’El Calafate n’a juste rien avoir avec celui d’ici). Nous avons tous dormi avec nos sous vetements thermiques, pyjamas et polaires et pourtant on s’est gelé! Nous prenons enfin le temps de découvrir les paysages du parc. C’est magnifique. Nous avons plutot de la chance, les 3 tours (d’où le nom du parc) ne sont pas complètement dégagées, mais nous avons un bel apercu! La couleur de l’eau et toujours aussi magnifique et les paysages sont superbes. Loan trouve régulièrement que le panorama qui s’offre à nous ressemble à un dessin !

Nous prenons la route vers le glacier grey. Initialement, nous avions prévus de faire la balade en catamaran pour redescendre le lac et observer les icebergs. Mais à 123 € par personne la traversé nous y avons renoncée! On a donc fait la balade de 2 heures AR qui longe la plage et permet d’avoir une vue sur le glacier. Le vent est juste impressionnant et nous fait régulièrement reculer de 2 pas. Mais ça en valait la peine ! Nous approchons les icebergs de très près et ils ont bien la couleur bleue tant attendue ! Selon Loan il y en a un qui a la forme d’un requin. Cette balade nous permet même de réaliser quelques défis (à vous de juger !)

L’après midi : balade, vers une cascade ou le vent est impressionnant, Eliot s’accroche à la barrière pour ne pas tomber. Le site en entonnoir crée un effet d’accelération du vent, du coup celui-ci atteint très régulièrement 100km/h. Je vous ai fait une vidéo pour que vous puissiez apprécier la beauté des paysages. Je sais pas trop ce que ça donne, il faudra être indulgent vu les conditions météo!

C’est finalement heureux d’étre venus que nous quittons le parc. Il est certes exigent en terme de randonnées et peu d’entre elles sont accessibles aux enfants. Le trek le plus connu est le fameux W qui se fait sur 5 jours et permet de faire le parc dans sa largeur en accédant à de nombreux sommets. La nature ici est vierge, et les éléments clairement indomptables. Nous aimerions dans quelques années revenir dans ce parc plus longtemps afin de peut être faire ce fameux W.

Nous reprenons la route vers El Calafate, repassons la frontière vers l’Argentine et cette fois nous prenons une piste de 70 Km qui nous fait économiser plusieurs km. Nous espérons que notre voiture tiendra jusqu’à la fin. Le bruit est tel que ça nous oblige à stopper nos révisions des tables de multiplications et d’additions. Eliot et Loan sont contents !

Nous arrivons vers 20h30 à El Calafate en ayant mis bien moins de temps qu’à l’aller ! Nous montons notre campement et finissons ce séjour plein d’aventures et avec des images plein les yeux, par un barbecue !

Demain direction El Chalten!

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :