Accéder au contenu principal

Équateur: Etape 4-Banos

Après l’Amazonie, qui fût éprouvant tant physiquement que mentalement, nous avions besoin de faire le plein d’activités purement touristiques. Pour l’hôtel, les critères étaient simples : Propres et une douche privée dans la chambre avec de l’eau chaude, beaucoup d’eau chaude. Ce fût une des meilleures douches du voyage !

Ces moments intensifs de partage en Amazonie, nous ont laissé perplexes, pensifs ou un peu perturbés. Je ne sais pas quel est le meilleur terme. En tout cas, le fait qu’en 2019, une communauté essaye de nous convaincre qu’ils ont les mêmes capacités intellectuelles que nous autres occidentaux et de vouloir nous convaincre que leurs enfants pourraient être capables s’ils en avaient les moyens financiers d’aller à l’université en dit long sur leur intégration dans le pays. Ils essayent aujourd’hui de montrer leurs savoirs et connaissances grâce au tourisme; est ce la bonne manière ? Je ne sais pas. Mais la hiérarchie familiale règnant encore dans les tribus ne favorise pas le développement du tourisme moderne, pour le moment. Je ne sais pas dire si c’est une bonne chose ou pas.

En tout cas après tout ça, nous avions besoin de plus de légèreté. A Baños, ce fût balade en bus customisé, appelé chiva, sur la route des cascades. L’une d’entre elle mérite vraiment le détour. Il s’agit de la cascade nommée « pailon del Diablo ». Ici le torrent passe par un enchaînement de petites cascades avant de tomber par une énorme chute d’eau d’une puissance diabolique.

L’après midi, nous visitons la casa del arbol. C’est un ancien passionné de volcans qui a construit un petit observatoire au pied du Tungurahua. Ce monsieur a eu l’excellente idée d’accrocher une balançoire sous une cabane dans l’arbre. Une balançoire qui surplombe le vide avec une vue incroyable sur le volcan. Un beau jour une personne passant par là prend une photo et l’inscrit au concours du national geographic. Celle-ci sera gagnante du concours en 2014. Il n’en faut pas moins pour que le site devienne connu.La photo de cette balançoire avec le volcan en éruption est aujourd’hui certainement l’une des plus belles photos ayant fait parti de ce concours. Pour 1 dollar, on a une balançoire dans le vide, une tyrolienne et des jeux d’ équilibre. Le bonheur !

Le soir, nous retrouvons Papi et Mamina qui étaient allés faire l’ Amazonie avec le groupe, en mode plus confort, pour une découverte des bains thermaux de Baños. Nous optons pour les bain de « el Salado ». Nous alternons entre piscine à 35 degrés et 40 degrés. Ça va, on est bien !

Au retour, les employés du centre, nous proposent de nous ramener en ville. C’est le moment d’initier les grands parents au transport : Benne de pick up, ils adorent….

Le lendemain, nous faisons étape à Riobamba afin de nous rendre dans le ville de Cuenca. Malheureusement, nous ratons le bus de peu, et l’ascencion du volcan Chimborazo ne nous attire pas, accéder au parc nous semble compliqué et onéreux, nous avons besoin de simplicité !!

Alors une fois n’est pas coutume, un petit hôtel avec plus de confort que d’habitude nous fait de l’oeil. Ce soir, c’est piscine, jacuzzi et hammam….

Le lendemain nous reprenons le bus pour Cuenca. La route est magnifique, mais ça veut dire qu’elle ne nous épargne pas en terme de confort.

%d blogueurs aiment cette page :