Accéder au contenu principal
Publicités

Bolivie : Etape 4 – Le Parc National de Torotoro

Le seul moyen d’accéder au Parc de Torotoro, c’est par Cochabamba et de là, il faut compter 6 heures de mini-bus en mode 4*4 tout terrain! En Bolivie, les bus partent quand ils sont pleins. Au début, c’est surprenant, puis on s’habitue, il suffit de le savoir! Dans le mini bus qui nous emmènera au village de Torotoro, nous négocions une place pour Eliot à l’avant. Et c’était plus que nécessaire. On savait, après avoir lu de nombreux blogs, que le trajet serait éprouvant et difficile ! Franchement, on ne s’imaginait pas à quel point. (Surtout après la nuit précédente!)

En arrivant à Torotoro, ou plus exactement au bout du monde, nous faisons le tour des hôtels (il faut dire que c’est vite fait) car une fois n’est pas coutume, nous sommes exigeants ! Nous avons besoin d’un peu plus qu’un minimum de confort ! Nous finissons par trouver notre bonheur dans un hotel en plein centre !

Après un goûter-déjeuner- barbecue dans la rue, où nous nous régalons par un morceau de poulet, riz sauce cacahuètes et pommes de terre, nous partons visiter le village sur le thème des dinosaures! Car si on vient jusque ici, c’est pour les fameuses traces de dinosaures. Lieu ou il y en aurait le plus au monde !

Le soir, nous avons rendez vous avec un guide pour appréhender ensemble le programme du lendemain, car le parc se visite uniquement avec un guide officiel. Les trois principaux lieux à faire sont la cité de Ita, les traces de dinosaures avec le canyon del Vergel et une grotte. Cette dernière nous pose problème car elle nous intéresse, mais il faut quand meme descendre par une corde sur 2m50 puis ramper en mode spéléo puis remonter par la même corde! Euh, le guide a beau nous dire que c’est faisable avec les enfants, nous avons des doutes. Et après, les expériences sur le Salar, nous savons qu’il faut prendre du recul sur l’appréciation des doutes : sur ce qui est réalisable ou pas avec des enfants aussi petits ! Nous choisissons finalement la cité et le canyon et feront l’impasse sur la grotte.

Le lendemain, rendez vous 7h30 au bureau des guides, nous formons un groupe avec 2 françaises (Eve et Léa, merci pour cette belle journée !!) afin de partager les frais de 4*4 et de guide. Car ce que ces derniers oublient de vous préciser c’est que le guide c’est par 100 bolivianos par jour mais par site visité. Nous repartons donc pour 1h de 4*4 (comme si on en avait pas eu assez la veille!!!). Mais là, nous découvrons une cité de pierre avec traces de peinture sur les murs laissées pas les civilisations nomades de l’époque préinca, mais aussi des failles et cavités rocheuses formés par la pluie depuis des millénaires. On joue à cache à cache, à passer dans des lieux très très étroits, à faire des minis via-ferrata (ou les barreaux sont plus haut que Nathan, nous ne sommes donc pas mécontents de notre choix de ne pas avoir fait la grotte !). Puis après 2h de balade, nous retournons à Torotoro afin de déjeuner tous ensemble au marché central.

A 14h, départ à pied cette fois pour le canyon ou nous découvrons rapidement les premières traces de vélociraptores, puis de diplodocus et enfin de tyrannosaure. Les enfants adorent, de notre côté, j’ai pas trouvé ça si impressionnant, petite déception de ce côté là !

La balade continue par la descente dans le canyon. C’est particulièrement impressionnant ! On descend environ 800 marches et c’est même vertigineux, avant de longer la rivière jusqu’à une cascade où parait-il, on peut se baigner ? Mes courageux garçon ont testé, certains plus que d’autres ! Je me suis contentée de les regarder du bord. J’étais franchement un peu inquiète pour le retour car Loan et Nathan avaient déjà bien marchés depuis le matin, sans compter qu’il fallait remonter ces 800 marches. Pour le retour, merci le porte bébé LLA preschool pour Nathan, mais Loan a marché encore comme chef et c’était pourtant assez éprouvant !

Ce 4 avril est mémorable pour nous car il symbolise nos 10 ans de mariage. 10 déjà que de chemin parcouru mais toujours beaucoup d’amour, et même chaque jour un peu plus ! Il fallait donc fêter ça ! Oui mais Torotoro n’est pas le lieu romantique où l’on espère faire un restaurant romantique en tête à tête. Ok mais j’avais demandé à mon amoureux de m’emmener au bout du monde et mon rêve s’est réalisé, entouré de montagnes, d’une nature incroyable, de nos 3 formidables petits gars et de traces de dinosaures !!!! Nous avons quand même fait un petit restaurant pour fêter ça à la décoration tentant d’imiter une grotte !! Nous y avons retrouvé par hasard Eve et Léa avec qui nous avions passé la journée et c’est en leur compagnie que nous avons dîner. C’était authentique, proche des gens et des locaux et en tout cas ça ressemblait à qui nous sommes aujourd’hui.

Le lendemain, nous avons pris le petit déjeuner au marché central où les vendeuses ambulantes étaient toutes fières de nous faire goûter leur galette frites qui sont en fait des bugnes ! Pour ceux qui ne connaissent pas c’est une pate à beignets que l’on fait frire dans l’huile. La chaleur permet de souffler la pâte. On saupoudre le tout de sucre et on le déguste encore chaud (ou pas) la plupart du temps pour carnaval. C’était sympa de trouver une recette Lyonnaise à l’autre bout du monde qui pour eux venait de Torotoro. Nous avons encore partagé un super moment avec ces cuisinières qui ont tenu absolument à nous faire gouter la boisson du matin de Bolivie :l’api.

Nous avions décidé de prendre le bus de 10H30 mais comme ici les bus partent que quand ils sont plein, c’est à presque 13h00 que nous quittons Torotoro par le meme chemin chaotique qu’à l’aller. Toutefois, les boliviens sont entrain de construire une superbe route que devrait permettre de relier Cochabamba à Torotoro en 2h au lieu de 6h . Un développement touristique que les locaux attendent avec impatience et en même temps nous espérons qu’ils ne dénatureront pas ce jolie petit coin de paradis! On y vient pour des traces de dinosaures, mais on en repart avec énormément de beaux souvenirs auquels on ne s’attendait pas.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :