Accéder au contenu principal
Publicités

Bolivie : Etape 5 – Cochabamba

Cette ville n’était qu’une étape de 2 nuits et ce n’est pas plus que ça un coup de cœur. Au retour de Torotoro, nous avons prévu de nous arrêter dans cette ville. Mais quand vous avez baigné dans une nature sauvage comme celle que nous venons de quitter, le retour à la ville est brutal! On trouve ce lieu bruyant, peu accueillant, les hôtels sont relativement chers pour la Bolivie et en plus pas facile de se restaurer après 19h30. Nous trouvons quand même une sorte de restauration rapide avec une immense aire de jeux qui restera mémorable pour les garçons, mais pour nous, ca ne demeurera pas comme un souvenir inoubliable de gastronomie. Dumbo de Cochabamba sert selon les boliviens les meilleurs glaces du Pays, on s’est laissé tenter mais pas convaincre. On a été plus convaincu par celles du marché central. je vous laisse admirer.

Super glaces au marché central

A Cochabamba, il y a quand même un lieu sympa à visiter. C’est le Christ rédempteur le plus haut du monde (34m20 pour la statue et 40m44 avec le socle) dépassant de 4 mètres son rival de Rio de Janeiro et de 6m celui de Lisbonne. On y monte en télécabine et la vue est juste incroyable. On comprend beaucoup mieux pourquoi cette ville est la deuxième de Bolivie. Le temps de cette après midi est dégagée et le lieu en est que plus agréable.

Le lendemain, c’est décidé nous continuons nos aventures pour La Paz, nous décidons de partir en fin de matinée afin de ne pas arriver trop tard. En sortant de notre hôtel, les rues sont extrêmement calmes ! Nous commençons à être habitués, le dimanche et le lundi, la plupart des rues sont désertes. Certes, mais quand même, là c’est plus qu’étranges, nous avons l’impression que tous les habitants ont sorti, vélos, rollers et poussettes, et ont envahi les boulevards. Une dame que nous interrogeons, nous annonce fièrement que c’est la journée sans voiture, ça arrive seulement 3 fois par an ! La circulation ne reprendra qu’à 18H !! Elle a l’air très heureuse de cette nouvelle. Je vous laisse imaginer nos têtes !!

rues sans voiture à Cochabamba

Incrédules, nous allons quand même voir jusqu’au terminal, afin de vérifier cette information en se disant qu’au pire si c’est vrai, on fera un peu d’école. Et bien non seulement c’est vrai mais le terminal est même fermé à clé et n’ouvrira qu’à 17h. Bon, et bien il nous reste plus qu’à prendre notre mal en patience, à faire garder nos affaires, et à profiter de la fête. Nous faisons un tour de marché et jouons au foot avec les garçons en attendant l’heure ! Finalement nous prendrons un bus à 18 h et serons à 3 h du matin à La Paz ! Nous qui ne voulions pas arriver de nuit c’est une réussite. Mais, pour une fois, notre arrivée dans une capitale se passe sans encombre.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :